De la danse du ventre à la transe (A travers 4 aspects Tunisie, Algérie,Maroc, Egypte)

 

Cette année*, au travers de l'association DANSE HADRA, Saâdia Souyah propose un nouveau cycle de Formation Professionnelle (Programme détaillé sur demande). Comme l'année dernière,le travail s'amorcera avec

 

- Trois semaines (90 heures) consacrées aux fondamentaux de la danse et un tour d'horizon de 4 danses du Monde arabe et berbère.

 

 - Une semaine (30 heures) exclusivement consacrée à la danse égyptiennne (Saîdi, baladi, classique et contemporaine)

 

- Une semaine (30 heures) dédiée à la recherche expressive, au cours de laquelle nous développeront la notion de présence et l'expression de l'interprète, grâce aux techniques du théâtre du mouvement. 

 

 

Les dates : Du 21 au 25 février; du 18 au 22 avril; du 25 au 29 avril ; du 27 juin au 1er juillet; du 4 au 8 juillet

 

 

Les séances se partageraient en trois étapes : la technique, l’appropriation du mouvement comme dans le contexte traditionnel, pour évoluer vers un travail de recherche d’improvisation dans l’espace en solo, à deux puis à trois, ainsi que des combinaisons que je proposerai, où il y aura toujours des moments d’improvisation, afin que les élèves mettent leur propre écoute de la musique et du rythme en mouvement. Pour moi, il est important de se rapprocher de la danse telle qu’elle se pratique dans le contexte naturel, dans un premier temps, afin de s’approprier la danse. Puis d’appliquer la conscience corporelle du danseur pour développer une danse élaborée.

 

1/ la pratique corporelle, où je partagerai mon travail postural qui consiste à éliminer les tensions et mettre en connection » les bons rouages » du mouvement, ceci afin de rechercher une qualité de mouvement oriental : qui combine des forces opposées, ainsi que toujours être dans la sensation et la globalité.

Laisser venir le mouvement plutôt que faire.                               SDC12058

 

2/ la technique des mouvements de base de la danse égyptienne, algérienne et tunisienne, de façon à engranger de la matière. 

 

3/ aborder l’improvisation, jeu dans le rythme, l’espace et la relation à l’autre.et explorer les possibilités de langage chorégraphique qu'offre cette expression.

SDC11969saadia_024.jpg

 

 

Le stage se déroulera  avec musiciens (percussionnistes) et aussi sur CD pour bien capter l’énergie du tunisien (mezoued, derbouka), le hiératisme du saîdi, Egypte, (mizmar, derbouka), le côté hypnotique de la danse oranaise, Algérie (gasba, bendir, gallal). Car la musique transporte dans un état qui donne telle ou telle qualité de danse.DSC3196 - Copie

 

 

Contenu :

Outre l’immersion dans l’ univers des danses du monde arabe, l’ objectif du stage est de développer l’exploration sensorielle, la conscience corporelle et l’ enrichissement de l’expression personnelle.

 

 

Synthèse d’un code corporel commun

Les fondamentaux des danses du monde arabe telles qu’elles sont pratiquées dans leur contexte culturel. Technique (Le huit, le chameau,isolation buste, bassin les accents du bassin (Haut-Bas ; côté-côté), la rotation, la spirale, les tremblements), les tours

La symbolique et l’imaginaire arabe

 

Posture et placement

La localisation et l'élimination des tensions

La respiration, le centre, l’axe, les lignes verticales,

horizontales, diagonales et courbes, la mobilité dans la statique

La marche et la marche avec le ventre, l’ancrage

 

Danse des forces opposées

Globalité/isolations, tenue/relâché, verticalité/horizontalité, force/calme, fulgurance/arrêts, accélération/ralentis etc...

 

L’écoute du rythme et de la musique

Différents rythmes en fonction de l'angle abordé:énergie,transe,intériorité etc...                                    DSC3206SDC12034SDC12036

 

La relation à l’espace

Les directions personnelles, directions et structures dans l'espace,

 

P1000649P1000643

 

Danse holistique, composition expressive 

La relation à soi, à l'autre, au rythme, à l'espace, présence, énergie, états, émotion

 

Une perspective artistique et qualifiante pour la danse orientale

           A partir d’un tour d’horizon de quatre danses du monde arabe (oranaise /Algérie ; bédouine / Tunisie ;chaâbi / Egypte; cheikhat /Maroc, de la danse du ventre à la transe), DANSE HADRA propose une formation aux fondamentaux de la danse par la mise en avant de la conscience corporelle, l’acquisition du mouvement global et des techniques de la danse orientale, avec un postulat préalable à toute appréhension artistique et pédagogique : connaissances du contexte culturel, recherche des sensations avant tout, aussi bien qu’une connaissance corporelle rigoureuse .Ceci afin d’assurer une meilleure transmission en accord avec le caractère holistique de cette danse, qui appréhende la personne dansant dans sa globalité, à l’instar des pratiques culturelles orientales, tout en utilisant l’analyse du mouvement dansé de l’école occidentale. Le but ultime étant, d’éviter l’écueil de la banalisation folklorique ; et de permettre à l’élève de créer et de s’approprier sa propre danse. Pour se rapprocher en cela de l’esprit qui prévaut dans la pratique dansée dans le contexte traditionnel : faire partie du tout et exprimer sa singularité, dans un code donné.

  Intervenants

  Saâdia Souyah  Son parcours originale du cabaret à la scène résulte d’un questionnement et d’une recherche de sens et de la place de la danse orientale au rang d’art.Son travail est le fruit de sa rencontre avec le butô, le travail  sur l’Espace -Temps de Laura Sheleen, le Théâtre du mouvement, ses incursions chez les danseurs contemporains, et de sa connaissance des danses du monde arabe et berbère. En 2000, elle co-fonde. L'Autre Danse, école autour des danses arabes et berbères, en collaboration avec Saida Nait

Première danseuse orientale à avoir été invitée au Centre National de la Danse à Paris en 2003, elle partage régulièrement sa recherche avec les danseurs contemporains  et les publics scolaires. Elle aborde toujours les danses selon les fondamentaux qu’elle a défini afin de permettre à chacune de trouver et de nourrir sa danse . Après Nissa, en 2002, solo de 48 minutes, où elle amorce une tentative d’écriture scénique adaptée à la danse orientale, qui tient compte de l’imaginaire et de la symbolique spécifiques des danses issues du monde arabe, elle crée, en 2007, Lila, entre Afrique et Orient, sur une proposition musicale de Fadhel Messaoudi. Depuis, elle a chorégraphié Eclats de femmes pour 5 danseuses, présenté au Théâtre Bernard-Marie Koltès à Nanterre), et au festival Couleurs Méditerranée à Folie Wazemme à Lille.Elle interviendra le matin (75 heures) ; et au cours des ateliers d’improvisation dirigée (45 heures)

 

  Fadhel messaoudi musicien éclectique, virtuose du oûd ,il allie une grande connaissance des différents courants de la musique actuelle aussi bien que de la musique de tradition orale .Il  développe un jeu raffiné et inspiré nourri du riche répertoire savant et populaire arabe. Il sera en charge d’un atelier d’écoute musicale (15 heures), ainsi que de l’initiation à quelques chants populaires qui accompagne la danse. Il accompagnera également 5 ateliers d’improvisation dirigée (45 heures).

   Samir Inal Joueur de diverses percussions, formé aux rythmes orientaux, maghrébins et africains, il accompagne des formations musicales très variées (musiques arabo-andalouse, chaâbi, orientales, populaires algériennes et gnawa ). Enrichi de ses collaborations avec Mohamed El Yazid, Hasna El Becharia, Djamel Laroussi et Fadel Messaoudi,.il collabore  au travail de création et d’accompagnement de plusieurs danseuses, accompagne  leurs cours et stages.En 2003, Il fonde et dirige ZIYARA puis la FANFARAÏ.Il assurera un atelier de rythme  (15 heures),et accompagnera 3 ateliers d’improvisation dirigée (45 heures).

Contenu  Du 21 au 25 février; du 18 au 22 avril; du 25 au 29 avril ; du 27 juin au 1er juillet; du 4 au 8 juillet

   

Programme hebdommadaire

 

Le matin de 10h00 à 13h00 (15 heures)

- Posture et placement en relation avec les danses du monde arabe. Verticalité./ Ancrage Suspension / Energie.
- Compréhension et recherche du mouvement global .Acquisition des mouvements de base des danses traditionnelles du monde arabe qui ont nourri la danse orientale. Appropriation du mouvement et improvisation. Validation des acquis et suivi personnalisé Compte rendu de stage.

  L’après-midi de 14h00 à 17h00 (15 heures)

 -Ecoute musicale  (3heures) Connaissance des rythmes (3heures), application dans le mouvement dansé. (9heures)- Structurer une improvisation, déplacement, perception de l'espace, relation à l’autre.. Pédagogie (3 heures).

  Public - Danseuses, animatrices de structures socio-éducatives, art-thérapeutes, artistes intéressé(e)s par cette discipline

 Coût Pédagogique- 3000 € dans le cas d’une formation financée
- 1800 € dans le cas d’un financement individuel Les modalités de paiement peuvent être adaptées, n’hésitez pas à nous contacter.

 Lieu et Horaires - MICADANSES 15,20 Rue Geoffroy L’Asnier 75004 Paris, Mo : St Paul             De 10 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  Constitution du dossier Contactez nous et Merci de joindre à votre demande : - une lettre de motivation, le formulaire de candidature dûment rempli, 1 CV,

  Document de validation - La formation globale donne droit à un certificat de stage selon le code en vigueur de la formation professionnelle.

 

Le cycle total, soit 150 heures.

 Tarifs :

Financement individuel: 1800 € / Tarif horaire : 12 €/

 ❏ Financement organisme de la formation continue (FONGECIF,

 AFDAS) : 3000€ / Tarif horaire : 20 €

 ❏ Financement association : 3000 € / Tarif horaire : 20 €

Informations : dansehadra@live.fr / 0173755961 

 

  *N'hésitez pas à consulter la rubrique PLANNING des Cours & stages.

 

 

 

 

© 2010 over-blog.com. Tous droits réservés

 

Retour à l'accueil